Mariage à Londres

Mariage en Angleterre

Cet automne, j’ai pris l’Eurostar et suis parti en Angleterre couvrir le merveilleux mariage à Londres de Diane et Nicolas. Voici les photos de leur mariage, des préparatifs à Londres à la soirée à Hatfield House, qui fut la résidence de la reine Elizabeth I.

Une occasion presque ratée

La plupart des mariages que je couvre sont ceux de futurs mariés me trouvant soit par internet, soit par bouches à oreilles. En général, mes clients me trouvent sur google ou Facebook, ou m’ont rencontré en tant qu’invités sur un mariage. Ils ont également pu parler de moi et de mes services par des amis, collègues ou relations diverses.

Cette fois-ci, c’est un très proche ami qui m’a contacté pour me dire que ses copains d’école de commerce avaient prévu de célébrer leur mariage à Londres. Une occasion à ne pas rater pour un photographe mariage tel que moi. Mais Diane et Nicolas avaient déjà prévu de confier leurs photos de mariage à un autre photographe et le mariage était seulement dans quelques semaines … Tant pis alors ?

Un mariage à l’étranger

Et bien non, mon ami leur a envoyé le lien vers mon site web, en premier lieu par curiosité. Et là, Diane a craqué sur mes photos et a supplié son futur marié d’envisager de faire appel à mes services de photographe professionnel afin d’avoir un vrai reportage de son mariage. C’est l’approche de photojournaliste, la recherche des émotions et des souvenirs qui l’a tout de suite interpellée.

Mariage à Hatfield, Londres

Je suis donc venu à Londres pour réaliser les photos de leur mariage. Diane et Nicolas ont eu le droit a deux photographes pour leur mariage. Le photographe anglais, mon confrère, s’est occupé avec professionnalisme des photos de famille, et des traditionnelles photos de groupe. Je me suis occupé des photos de couple et, surtout, de capture tous les petits instants éphémères, si caractéristique de mon style photographique.

Pour l’anecdote, c’est le dernier mariage que j’ai couvert avec mon premier boitier professionnel numérique. A savoir le Canon 1Ds mark III. Accompagné du 24 1.4 et du 85 1.2, j’ai adoré travailler avec ce matériel. Mais l’obturateur a fini par rendre l’âme et ce mariage a été le point de départ de mon histoire avec la série des Canon 5d. Je vous rassure, j’avais comme toujours un boitier plein format de secours.

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Menu